Théâtre

VentrilOque ! 21/03

Après une conférence intitulée “Les petites confidences : Ventrilo-qui ? Ventrilo-Quoi?”, deux ateliers de découverte proposés en partenarait avec les Médiathèques de Villeurbanne (Maison du Livre & Tonkin), Philippe Bossard, revient au Théâtre Astrée, Jeudi 21 mars à 19h19 pour le spectacle “ventrilOque!” . Une manière de découvrir cette discipline artistique méconnue et ses apports au théâtre contemporain (et inversement).

Tarifs : Gratuit pour tous les étudiants / lycéens. 6€/ 12€

Réservations au 04 72 44 79 45 ou par internet

Semaine du cerveau

Dans le cadre de cet évènement national le Théâtre Astrée – Université Lyon 1 programme Jeudi 14 mars à 19h19 le spectacle de la compagnie Caus’Toujours “A peu près égal à Einstein”. La représentation sera suivie d’une rencontre avec Fabrice Jumel, enseignant chercheur à CPE Lyon, école d’ingénieur associé à l’Université de Lyon. Il est membre associé du laboratoire CITI et de l’équipe CHROMA de l’INRIA. Il est particulièrement attaché aux aspects éthiques liés à l’évolution des robots dits intelligents.

Les réservations sont vivement conseillées. Site internet ou au 04 72 44 79 45

On est que des bêtes à aimer 12/03

La rumeur. Celle qui se chuchote, se répand, se déverse. Au départ, rien de bien méchant. On raconte ce que l’on croit savoir. On raconte parce qu’on y était ou parce que l’on connaît quelqu’un qui y était. Mais qu’est–ce qu’on raconte ? Notre point de vue. On s’approprie l’histoire. On transforme la réalité au gré de notre envie, de notre inconscient.

Cette réalité, au final, qu’en reste-t-il ?

Tarifs : Gratuit pour tous les étudiants /6€ / 12€

Réservations en ligne

Fantazio 07/03

Après trois semaines au Théâtre du Rond-Point, nous sommes heureux d’accueillir “Histoire Intime d’Elephant Man” le 07/03 à 19h19 au Théâtre Astrée. Une date unique en région à ne pas rater !

Embrasser un peu mieux le monde.
C’est un chant syncopé au rythme des battements du cœur. Performeur, conteur et musicien, il improvise, les mots tournoient. Il cherche la vérité, il construit une expression spontanée, cocasse et drôle. Il livre son intimité en une fête monstre, jouissive. Il crée une litanie absurde, charnelle, essentielle.

Il avance, il sourit en silence, allers-retours. Déjà tout un mystère. Il hésite, pris d’un doute qui fait rire et rassure. Costard classique, chemise claire et moustache brune, il va et vient, de son bureau à l’avant-scène. Puis il parle. Parole précieuse d’un homme qui dit tout, fouille les tréfonds de l’inconscience. Et les mots jaillissent. Verbe cru, poème vivant, il ne s’inscrit pas dans une tentative autobiographique. Mais sa parole dit la vie, un monde mental, avec troubles intimes ou sociaux, existence de tumultes ou de fêtes, depuis son enfance en Argentine, la mort de sa mère, et la musique, toujours. Pour lui, le spectacle est le « résultat de grandes errances musicales improvisées ». Cocasse et drôle, c’est un chant syncopé au rythme des battements du cœur. Il improvise, les mots tournoient. Il cherche la vérité et la dit. Fantazio plonge dans des ténèbres avec éclats d’étoiles, d’humour, de fantaisie. Il crée une litanie absurde, charnelle, essentielle.
Performeur, conteur et contrebassiste, Fantazio prend une voix grave ou suraiguë pour peindre le monde et son état d’esprit. En filigrane peut apparaître le personnage de David Lynch, Elephant Man, monstre de foire, homme solitaire, exposé à l’avant de la scène et pourtant exclu de tout, condamné à son masque de laideur plus vrai que la vérité. Le comédien pense et extrapole, invente une philosophie en vie. Il rugit, à la fois sombre et solaire, poète et animal. Ancien pensionnaire de la Villa Médicis et ancien artiste associé au Théâtre de la Cité Internationale, l’homme s’est produit dans les rues de Paris, Berlin, Tokyo ou Brighton. En quatre ans et trois versions de son solo, il a fait déborder les mots des parois de sa peau et construit une expression spontanée. Il livre son intimité en une fête monstre, vertigineuse et jouissive. Pierre Notte

Réservations : https://theatre-astree.univ-lyon1.fr/event/histoire-intime-delephant-man/

Balises- Théâtre : 1 place offerte pour 1 place achetée http://balises-theatres.com/front/resa.php?speid=161

Argent, pudeurs et décadences 31/01

Pour finir en beauté notre cycle #NotreFolleHistoire nous accueillerons le 31 janvier à 19h19 le Collectif Aïaa pour cette comédie financière.

Qu’est-ce que l’argent ? D’où vient-il ?
À quoi et à qui sert-il ? Des situations où les enjeux sont humains
et monétaires, comiques et tragiques, s’appuyant toujours sur
les théories économiques actuelles et historiques. Une comédie
financière fantasmagorique dans laquelle les deux comédiennes
entrainent furieusement le spectateur à se questionner sur ses
rapports à l’argent…

A la suite de la représentation nous vous proposons un échange avec
Jérôme Blanc, Economiste, professeur des universités à Sciences
Po Lyon . Ses travaux portent en particulier sur la monnaie, la
pluralité de ses formes et de ses usages

Réservations par internet ou au 04 72 44 79 45

Notre (folle) Histoire

Du 15 au 31 janvier 2019 : venez découvrir les dessous de Notre (folle) Histoire. 6 spectacles tout aussi documentés que jubilatoires, de la Grande saga de la Françafrique à Argent, pudeurs et décadences, de l’Assemblée nationale aux Années d’après guerre vécue par Annie Ernaux, en passant par l’histoire de la ventriloquie et de la marionnette.

Après ça, on ne pourra plus dire qu’”On nous cache tout, on nous dit rien »… 

Découvrir le programme complet…