À la une

Single Mother – 5/03

Muriel Habrard explore sa propre histoire parentale pour produire ce spectacle poétique et cholérique :

Une maman solo cherche à recoller les morceaux de son histoire. Elle décrit un quotidien solitaire, bordélique, dispersé, voire atomisé ! Un avenir à réinventer, porté à bout de bras par un amour mère-fille. À travers un récit décalé, drôle et poétique, elle construit un discours : comment s’adresser à son enfant de 7 ans après le départ soudain et définitif de l’autre parent ?

C’est une performance théâtrale et musicale, à mi-chemin entre le slam et le discours éloquent.

compagnie Synapses

Pour aller plus loin

Beaucoup d’œuvres parlent de la situation des mères célibataires. Parmi les ressources disponibles, nous avons choisi un article composé de témoignages, dans le prolongement de l’esprit du spectacle :
« L’Océan de solitude des mères célibataires », un article de la série Modern Love publiée dans le Courrier international. Cet article provient du The New York Times.

Quelques épisodes du podcast Modern Love sur France Inter parlent de parentalité, dont Perdre ses parents, La Famille recomposée ou Désir d’enfant et instinct maternel.

Lecture : De l’autre côté, roman numérique

Les étudiants de l’Université Lyon 1 participent à un projet d’écriture collaborative depuis la rentrée 2023. Ceux-ci écrivent en groupe et collectivement une œuvre de fiction publiée chapitre par chapitre directement en ligne et sur Discord.

Tous les 15 jours, vous pouvez suivre les aventures de leurs personnages directement sur votre téléphone. Vous pouvez découvrir les premiers chapitres sur internet ou suivre la publication sur Discord.

Supervisé par un membre de l’équipe de la Mission Culture qui agit comme un show-runner, les étudiants participants endossent tout à tour le rôle d’auteur et de relecteur par groupe de deux. Chaque quinzaine, un premier groupe décide de la suite des événements tandis que l’autre duo s’assure de la relecture et de la cohérence globale de la progression.

Espace de création, d’imagination et d’expérimentation de la création collective, ce projet permet aux lecteurs de tester d’autres formes de lecture et de redécouvrir la fiction sous un jour nouveau, chapitrée et proche d’eux.

De l’autre côté
Suivez l’histoire de Fye, une jeune menuisière qui découvre une étrange demeure dans la forêt près de son village. Ce mystère semble alerter les villageois mais surtout le conseil municipal auquel appartient le frère de Fye, Viktor.

Projet encadré par Justine Vincenti de la Mission Culture de Lyon 1, avec Angelino Blazère, Florian Caschera, Mariana Costa Magalhaes, Tristan Escure, Mona Foukia, Lucie Fournier et Pierre Manoel.

Chaos Danse : Temps Fort ! 13/03-05/04

Le Temps Fort de Chaos Danse arrive. Découvrez la programmation :

Jeune Ballet du CNSMD Lyon
mercredi 13 mars 19 h 19

Les danseurs et danseuses étudiant du Jeune Ballet du CNSMD de Lyon, sous la direction artistique de Kylie Walters, explorent et interprètent différents territoires de l’art chorégraphique contemporain grâce à l’invitation d’une nouvelle génération de chorégraphes, émergents et de renommée internationale, nourris par le métissage des pratiques, des communautés et des styles de danse.

REFACE
Collectif Les Idoles
vendredi 15 mars 19 h 19

Chorégraphie d’un effeuillage facial : une recherche physique et musicale autour de l’idée de transformation et de déformation des matières.
REFACE est un terrain où jouer, où se prendre pour un ou une autre. Qui est-ce ? Qu’est-ce que c’est ? Un fantôme ? Un enfant ? Le rire ou la terreur ?

Stand Out
compagnie Relevant
mardi 19 mars 19 h 19

Cette pièce met en lumière les différentes perceptions de l’individu dans le groupe, et met en exergue les liens interpersonnels qui existent entre les individus qui composent un groupe. Quel est son rôle dans un ensemble, et jusqu’à quel point peut-il porter le groupe, ou au contraire lui nuire ?

L’Homme assis dans le couloir
compagnie La Fiévreuse
jeudi 21 mars 19 h 19

L’écriture de la danse se confronte à une écriture littéraire de Marguerite Duras.

« Elle n’aurait rien dit, elle n’aurait rien regardé. Face à l’homme assis dans le couloir sombre, sous ses paupières elle est enfermée. Au travers elle voit transparaître la lumière brouillé du ciel. Elle sait qu’il la regarde, qu’il voit tout. Elle le sait les yeux fermés comme je le sais moi, moi qui regarde. Il s’agit d’une certitude. »
L’homme assis dans le couloir, Marguerite Duras, 1980, éditions de Minuit

L’Œil du Prince
compagnie Apart
vendredi 22 mars 19 h 19

Scénographie d’œuvres emblématiques (peintures, sculptures, photographies) dans une suite de scènes.

Au théâtre, il existe une place idéale d’où la perception du spectacle est la meilleure, dans l’axe central, au septième rang. Par habitude, elle était, sous l’Ancien régime, réservée au souverain. D’où son nom, « L’œil du prince ».

Fin de Luttes
compagnie Groupe Nuits
Mardi 26 mars 19 h 19

Pas de deux pour circassiens, en quadri-frontal.
Dans le contexte actuel, le mot lutte est fort de sens et se pare d’une multitude de visages. Si l’on observe ce(ux) qui nous entoure, notre quotidien est peuplé de corps à corps : par jeu, par nécessité, par rivalité, par plaisir… pour soi, contre l’autre… comme un argument à la survie.

Co-plateau
jeudi 28 mars 19 h 19

Shake
collectif A / R

Trois corps en mouvement, des souffles habités par la musique électronique et l’énergie d’un batteur en live. Extraits réadaptés de leur performance SHAKE SHAKE SHAKE créée en collaboration avec l’artiste architecte Nicolas Paolozzi – Module, SHAKE est une invitation à écouter, voir, sentir et ressentir des corps en vibration.

suivi de :

Glissement
compagnie Octobre 82

Un personnage glisse, au sens propre et figuré, d’une plateforme à 5 mètres de haut. À la fois démuni, volontaire et toujours à la recherche de l’équilibre, le personnage que j’incarne travaille sans relâche à tenir debout, à se tenir debout. Le spectateur est invité à être le témoin intime de cette quête de verticalité, à la fois minuscule et titanesque, où chaque geste porte la densité d’un présent pur, centré sur l’accomplissement de l’essentiel.

Semaine Pratique jeune danseur

Jeune ballet desoblique
mardi 2 avril 19 h 19
label Scène découvertes danse

Le jeune ballet desoblique est constitué de 6 à 8 danseurs engagés pour deux années avec un programme réparti entre cours techniques et vie de compagnie. Chaque saison le jeune ballet travaille avec des chorégraphes invités pour des reprises de pièces ou des créations qui sont ensuite présentées sur scène lors d’une quinzaine de dates en France.

Jeune ballet Calabash
mercredi 3 avril 19 h 19

Le Jeune Ballet Calabash (JBC) est une compagnie pré-professionnelle composée des meilleurs danseurs du centre de formation Calabash.
Durant leur année de formation, les danseurs sont amenés à développer et affirmer leur identité artistique. Ils s’immergent dans le processus de créations artistiques de chorégraphes invités et à travers l’appropriation du répertoire du JBC. Le répertoire se compose de l’ensemble des créations montées au fil de l’année en collaboration avec les danseurs du JBC, les professeurs et les intervenants.

En scène ! – Conservatoire de Lyon
vendredi 5 avril 19 h 19

Ce spectacle propose de courtes pièces chorégraphiques de différents styles, imaginées, créées par ces jeunes danseurs à partir d’ateliers d’improvisation, de composition et pour certaines de transmission de répertoire par des artistes invités, sous le tutorat de leurs professeurs de danse avec la complicité de musiciens, professeurs ou amis, pour les arrangements, montages et parfois créations originales des musiques.

Infos pratiques

Temps Fort !
du 13 mars au 5 avril 2024
Tarifs habituels, pass CNSMD Lyon pour les spectacles Jeune ballet du CNSMD Lyon et Reface
Billetterie

Exposition d’objets rouges avec Rouge Nina

Donner ou prêtez vos objets rouges pour une exposition !

Pour accompagner le spectacle Rouge Nina, dans lequel la lumière rouge a une grande importance, nous organisons une exposition d’objets dans les vitrines et d’œuvres rouges sur les murs dans le hall du théâtre. Vêtement, vaisselle, décoration, plantes, téléphone, coussin, raquette de ping pong, balle, peluche, stylo… Tout ce qui pour vous représente le rouge !

Les objets seront accompagnés d’œuvres de l’artothèque de la Médiathèques de Villeurbanne et des dessins des étudiants de l’atelier BD de Léah Touitou sur le thème Nina La Rouge !

Pour y participez, donnez ou prêtez des objets rouges. Une boite sera mise à votre disposition sur la banque d’accueil du théâtre à partir du 1er décembre jusqu’au 31 janvier. Les personnes qui participeront auront droit à l’offre 1 place achetée = 1 place offerte !

Renseignements à la billetterie, au 04 72 44 79 45 ou par mail, justine.vincenti@univ-lyon1.fr
Rouge Nina, compagnie Les 3 coups, mercredi 7 février 19 h 19.

Photo : Terry Vlisidis

Exposition : Marguerite Rouan

La Galerie Domus est une galerie de photographie contemporaine elle aussi pilotée par la mission culture de l’Université Lyon 1.

Il me reste un papillon dans le ventre, Marguerite Rouan
du 30 janvier au 15 mars 2024 à la Galerie Domus.

L’exposition

C’est par la culture populaire – objets usuels, imagerie internet – que Marguerite Rouan montre l’influence de la mondialisation dans nos vies intimes. Avec humour, ses photographies et objets symbolisent des passions humaines exprimées en mode dégradé, qui contribuent à entretenir divers mécanismes de domination. La jeune artiste intègre ce « capitalisme sentimental » à son œuvre, valorisant les sous-cultures à l‘intérieur d’une pratique artistique engagée.

L’artiste

Marguerite Rouan est née en 1996 aux Lilas. Elle vit et travaille à Lyon. Elle est résidente aux ateliers du CAP Saint-Fons depuis décembre 2023. Diplômée des beaux-arts de Lyon en 2022, elle utilise différents médiums tels que la photographie, la vidéo et la fabrication d’objets pour interroger la représentation des sentiments à travers des symboles communs. En s’appuyant sur les Cultural Studies, elle explore le langage symbolique des objets sentimentaux de la culture mainstream contemporaine. Sa démarche artistique repose sur la rencontre avec des objets ou des images collectés. Son travail cherche à susciter une réflexion sur la connexion entre nos expériences individuelles et la mémoire collective.

Info pratiques

Galerie Domus, 31 avenue Pierre de Coubertin. Campus La Doua, batiment Domus, rdc.
Entrée par le 31 avenue Pierre de Coubertin, côté parking.

Vernissage le mardi 30 janvier à 18 h.
Exposition du 30 janvier au 15 mars.

Entrée libre et gratuite, du lundi au vendredi, 9 h – 16 h (sonnez à SGAS)